Pages

28 septembre 2018

La villa Furtado-Heine

La villa Furtado Heine, dite villa des officiers, est située au 121 rue de France (au sud de la colline des Baumettes) avec un grand jardin donnant sur la Promenade des Anglais. En 1787, Lady Pénélope Rivers, grande dame anglaise, fit construire en 1787 une villa dans un style néo-classique. Elle est contrainte de fuir en 1792 et sa villa est confisquée, puis vendue aux enchères en 1800. Sébastien Grandis, un spéculateur niçois, l’achète et l’aménage pour la louer aux hivernants. Pauline Borghèse, la sœur de Napoléon, y séjournera deux fois en y menant un luxueux train de vie. En 1809, Marie-Louise de Bourbon-Parme séjournera également à la villa, et son fils, le futur Louis II Duc de Parme, y mourra en 1883. Rachetée après la Restauration par le banquier niçois Auguste Carlone, la villa changera encore une fois de propriétaire en 1883 au bénéfice de Cécile Furtado-Heine, riche fille et veuve de banquier. Madame Furtado Heine fait surélever la bâtissse d'un étage et fait réaliser un imposant portail d'honneur en fer forgé par l'architecte Sébastien Marcel Biasini. En 1895, elle offre la villa Furtado Heine à l’armée pour y établir une maison de repos pour les officiers, ce qu’elle est encore aujourd'hui

Le musée des Beaux-Arts

Cette splendide demeure de style Renaissance italienne a été construite pour le compte de la princesse ukrainienne Elisabeth Vassilievna,...